Bossa2.0


L

Lilananda Jazz quintet continue sa route, après la sortie de son album et quelques beaux concerts au cours de l’ année 2016 et  présente son nouveau projet Bossa2.0 , une relecture innovante de la Bossa Nova avec  des arrangements modernes  pour Quintet de jazz  et un quatuor à cordes.

Bossa 2.0

Voilà la mise à jour pour ces bossas qui tournent avec leur charme suranné dans nos mémoires vives, avec la nostalgie et la force d’une madeleine de Proust.

Le Lilananda Jazz Quintet sous la houlette du brillant arrangeur Pierre Drevet reboote le logiciel de ce répertoire magnifique. Les arrangements originaux visent  l’alliance d’une musique d’influence rythmique avec le son du quatuor à cordes. Un mélange audacieux entre solistes, groupes d’instruments et improvisateurs…
Jobim, Joao Bosco, Ivan Lins, Milton Nascimento, Chico Barque, tous icônes d’une musique unique qui est ici servie par un nouveau paramétrage qui garde le cœur chaud et traditionnel de la bossa mais propose une nouvelle session d’écoute sublimée, moderne et originale.

Le parti pris  est premièrement d » apporter des harmonies, des accords, des renversements, des mélanges d’instruments, des secondes voix et des sons inspirés des quatuors de Ravel et Debussy sur les harmonies déjà riches de la bossa que masque parfois la limpidité des mélodies.

En second lieu  la réécriture avec l’ajout de tuttis véloces, de backs, de contrepoints et de chorus empruntés aux Big bands de jazz réinvente le répertoire. Travail particulièrement virtuose pour les cordes qui sortent de leur jeu traditionnel, jouent les rythmes en «pizz», rivalisent avec la guitare et jouent les tuttis comme le feraient des cuivres.

Nouvelles extensions, les timbres se mêlent, la voix est utilisée là comme un second cuivre, là pour doubler la guitare. La trompette, le bugle, les sourdines ajoutent et développent la palette sonore.  La batterie, des percussions mais aussi l’utilisation percussive de tout l’instrumentarium sur le modèle de la batucada, relie encore avec la tradition brésilienne et la guitare avec ses effets acoustiques ou scintillants permet dans un son global de donner une personnalité forte à chaque morceau d’un répertoire choisi avec soin.

Cette poésie incroyable cachée à la fois dans la richesse et la qualité des textes écrits par de grands auteurs autant que dans la subtilité des mélodies et des harmonies, intriquées ensemble comme un tout est l’essence de la Bossa Nova. Elle fut toujours servie par de grands vocalistes, ici par la voix au timbre doux et profond de Claire Vaillant, qui incarne  ces mélodies avec aisance, classe et énergie.